Carlos Pereira dit que sa femme a été convoqué au Centre commun de visas, mais la  grève de la faim continue

Praia 06 déc (Inforpress) – Le Portugais Carlos Pereira, qui est en grève de la faim devant le Centre commun de visas, a déclaré que son épouse a été appelé pour aller se voir, mais continue  encore la protestation jusqu’à ce que la même se produit.

“Ma femme a reçu un appel du Centre commun de visas hier après-midi, et il a été signalé à adresser au Centre commun de visas vers 14heures aujourd’hui pour recevoir le visa. Ils ont dit qu’il était un ordre supérieur” , a déclaré Carlos Pereira lors de la visite aujourd’hui par Inforpress devant le Centre commune  des visas, qui est également en dehors du siège de l’Organisation des Nations Unies dans la capitale Capverdienne.

Ce citoyen portugais, dit-il croit qu’un tel « ordre supérieur » est venu de Portugal parce que  au Cabo Verde  « personne n’a rien  fait». « Je sais que, au Portugal il y avait quelqu’un sur la question »,  at-il ajouté.

Mais,  même avec cette « nouvelle » Carlos Pereira dit qu’il va continuer la protestation jusqu’au moment où vous recevez le passeport de votre femme avec le visa portugais.

GSF / ZS/AST

Inforpress