SOFA: Le gouvernement a dit que Cabo Verde n’a pas cédé à toutes les exigences des États – Unis

Praia 12 juil (Inforpress) – Le gouvernement a expliqué dans une déclaration sur l’accord militaire signé avec les Etats – Unis, connu sous le nom SOFA, que Cabo Verde n’a pas cédé à toutes les exigences des Américains , niant ainsi l’ ” idée biaisé” que certains médias nationaux essaient de passer.

Se référant spécifiquement à l’accord similaire avec le Sénégal, qui , selon de certains organes de médias nationaux, les soldats américains seront soumis à la juridiction pénale sénégalaise, l’exécutif  de Ulisses Correia e Silva a déclaré que « une telle affirmation ne correspond pas à la réalité. »

“Dans tous les SOFA de, y compris celui du Sénégal, il existe une norme correspondant à l’art. 1 SOFA de Cabo Verde, dont les États renoncent  à l’autre l’état des demandes d’Etat pour les dommages aux biens et les biens publics de chacun et de sur les  blessures  ou la mort des fonctionnaires, militaires ou civils dans chaque mission”,  dit la déclaration avec laquelle le gouvernement a l’ intention de clarifier les contours de l’accord militaire signé avec les États-Unis .

En ce qui concerne le troisième article du SOFA, qui a suscité une certaine controverse, la déclaration dit que dans le cas d’un crime commis par un militaire américain  dans le sol capverdien, les tribunaux des États – Unis” assurent,  avec son efficacité, l’ efficience et l’ indépendance, un procès et une juste punition »..

LC / CP/AST

Inforpress