São Vicente: L’association des armateurs de pêche veulent l’accord avec l’ UE qui va  « au – delà de l’accord possible »

Mindelo,  28 juin (Inforpress) – L’association des armateurs de pêche de Cabo Verde  (Apesc) attend le pays ait des « conditions financières rentables » du prochain accord de pêche avec l’Union européenne, et qu’il ne soit  pas « un accord possible “.

« Que la classe des armateurs de pêche semi-industrielle, artisanale et industrielle de  Cabo  Verde  ait  en effet quelque profit de ce nouvel accord, » a dit aujourd’hui à Inforpress à Mindelo, le président sortant de Apesc, João de Deus Lima Junior,  qui   a rappelé que le nouveau document, qui doit être signé et approuvé encore au cours de cette année, entre en vigueur en 2019.

Selon João Lima, l’association qu’il dirige a attiré l’ attention pour que Cabo Verde soit en mesure de négocier avec l’UE, par exemple, le quota de pêche des requins, pour les armateurs nationaux soient également en mesure d’exporter.

L’accord qui doit être signé à la fin de l’année devrait encore, selon la même source,  consacrer  des lignes pour sauvegarder le développement financier et technique du secteur au Cabo Verde, de sorte que, dit-il, le pays puisse  avoir la capacité financière pour gérer leurs navires et de faire une remise à neuf de la flotte et  créer une « économie maritime forte » où la pêche est le « point focal » pour le développement du secteur.

AA / ZS/AST

Inforpress