Porto Novo: 180 jeunes en dehors du système éducatif formel veulent poursuivre des études en dépit des difficultés économiques – enquête

Porto Novo 23 août (Inforpress) – Cent quatre – vingts jeunes ayant un niveau d’éducation entre la huitième et la onzième année, à Porto Novo, Santo Antão, à l’ heure actuelle exclus du système formel d’éducation du public, souhaitent poursuivre des études, malgré les « difficultés financières ».

Voilà la conclusion d’une enquête, fait en août,  par l’école secondaire privé “Progresso”, dans la ville de Porto  Novo, déjà soumis à la Direction de l’ Education Nationale (DNE) un projet éducatif pour la demande de ce public qui ne relève pas du profil public  de l’ éducation et sans « conditions financières pour l’ auto-durabilité des études ou une formation professionnelle. »

Elísio Rocha, directeur de l’ école ” Progresso” , fondée en 2002, a dit qu’il a présenté à  DNE  une proposition de modification des statuts de cette propriété qui lui permet de devenir une « succursale de l’institution sociale de l’ enseignement secondaire et professionnel » dans le but de ” l’ intégration et l’ inclusion” de ces jeunes qui ne correspondent pas au profil public de l’ éducation formelle, » évitant ainsi les effets sociaux moins positifs “.

L’enquête a porté sur 188 jeunes, surtout, par des difficultés économiques, mais aussi en raison d’autres facteurs tels que la grossesse et l’ accès à l’ école, ont arrêté les  études, mais 181 souhaitent poursuivre leurs études en dépit de ces vicissitudes, y compris financière.

JM/JMV/AST

Inforpress