L’ancien premier ministre reconnaît que la situation de TACV était « très difficile », mais n’à jamais imaginé l’extinction des vols entre les îles

 

Praia, 1er août (Inforpress) – L’ancien Premier ministre José Maria Neves a reconnu lundi que la situation de TACV était « très difficile » et que la restructuration de l’entreprise était devenue « généralement acceptée », mais que le son exécutif « n’à jamais pensé à l’extinction  des vols de la TACV entre les îles. »

«Aujourd’hui, TACV ferme toutes les portes pour les vols intérieurs, » se lamente l’ancien chef du gouvernement dans un poste sur son compte Facebook, en ajoutant que son exécutif avait lancé la restructuration du transporteur aérien national, la création de CV Handling  qui selon lui, « aujourd’hui une entreprise rentable et consolidée, comme des activités de Handling de TACV. »

Selon José Maria Neves, étaient sur la table un certain nombre de scénarios, parmi lesquels la création de trois entreprises: entre TACV, international TACV et entreprise de  Maintenance .

«Il n’a jamais été envisagé l’extinction des vols de TACV   les îles, l’option du gouvernement actuel », a déclaré l’homme qui pendant 15 années consécutives a conduit les destinations de Cabo Verde, en ajoutant que « chaque gouvernement agit et choisit les politiques en fonction de leurs  idéologies ».

LC / FP/AST

Inforpress