L’ambassadeur américain assure que son pays ne va pas installé une base militaire au Cabo Verde

Praia, 5 sept (Inforpress) – L’ambassadeur des Etats-Unis au Cabo Verde, Donald Heflin, a déclaré aujourd’hui que son pays n’ira pas installer une base militaire dans l’archipel dans le cadre du nouveau  ‘Status Of Forces Agreement’ (SOFA).

Le diplomate, qui parlait à Inforpress, pour faire le point de sa mission se termine le lundi 10 septembre, a déclaré que les Etats-Unis n’a  pas l’intention de mettre en œuvre dans l’archipel aucune base militaire et que le nouvel accord signé entre les gouvernements des deux pays,  en septembre  de l’année dernière, est « légal » et respecte la Constitution de la République.

Donald Helfin a déclaré que le débat généré autour de cet accord « est normal », mais a souligné qu’il peut y avoir d’autres influences et une campagne anti-américaine sur cette question, étant donné que certaines personnes, a déclaré le diplomate, ne comprend pas que dans un monde globalisé aujourd’hui, Cabo Verde, non seulement a besoin d’un soutien et de collaborer avec d’autres pays en matière de sécurité.

Le diplomate a avancé que, en plus de Cabo Verde, son pays a également conclu un accord de sécurité et avec des statuts de forces avec le Sénégal et le Portugal.

Le nouvel accord de l’Etat des forces et le dialogue de partenariat EUA-Cabo Verde a été signé le 25 septembre à Washington, par le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires politico-militaires des États-Unis, Tina Kaidanow, et le ministre des Affaires étrangères, de la Défense et des communautés  Luís Filipe,  Tavares, dans la présence du secrétaire  d’Etat adjoint des Etats Unis , Rob Scott, et le Premier ministre Ulisses Correia e Silva.

AV / MVP / AST

Inforpress