Fogo: Le service d’ interruption volontaire de grossesse démarre au début de février

São Filipe, 11 janv (Inforpress) – Le service d’interruption volontaire de grossesse (IVG) de l’hôpital régional de Fogo et Brava commence à fonctionner début février afin de «lutter contre les avortements illégaux» qui «mettent en danger» la vie des gens.

Le directeur de l’hôpital régional São Francisco de Assis, Evandro Monteiro, a dit à Inforpress que l’équipe de direction a visité mardi les travaux qui ont lieu dans l’espace qui sera l’ hôte de ce service et qui a eu la confirmation du responsable de la mise en œuvre de l’ espace sera livré le 25 janvier.

Le fonctionnaire a indiqué que lors de la réception de l’espace de direction il sera monté toute la logistique de l’exploitation de cet espace et de le mettre à la disposition de la population, «en sauvegardant la santé» de la femme.

Le service IVG sera placée dans les anciens locaux de l’hôpital régional de Sao Filipe, plus précisément dans l’ancienne maternité, étant donné que le protocole de transfert de l’ancien centre São Francisco de Assis à l’Etat de Cabo Verde comprenait une clause qui ne permettait pas la réalisation de le service IVG à l’actuel hôpital régional.

JR/AA/AST

Inforpress