Année agricole: Le ministre admet que les pluies qui sont tombées jusqu’à présent sont encore insuffisantes

Praia, 19 sept (Inforpress) – Le ministre de l’Agriculture et de l’Environnement a admis lundi à Praia que les pluies qui sont tombées jusqu’à présent dans le pays sont inférieures au niveau souhaité, bien que les prévisions soient bonnes pour la région de l’Afrique de l’Ouest.

Gilberto Silva a reconnu ce scénario dans les remarques aux journalistes en marge de la session solennelle d’ouverture de la nouvelle année académique sous le slogan “Education: engagement envers le présent et l’avenir”, qu’il a présidé à Praia.

“La prévision a été pour l’ensemble de la région de l’Ouest, non pas qu’elle ne devienne réalité, mais en ce qui concerne Cabo Verde, les pluies qui se sont tombées jusqu’à présent sont inférieures au niveau souhaité, et l’année agricole n’est pas encore terminée, il est possible que nous aurons des pluies, mais nous sommes déjà en retard “, a-t-il déclaré.

Le ministre a toutefois souligné que le gouvernement envisageait tous les scénarios pour être en mesure d’agir en conséquence, notant qu’un «plan b» existe déjà, s’il ne pleut pas, mais a estimé que «il est encore tôt» pour sa mise en œuvre possible , puisque nous sommes encore en septembre, il faut donc suivre la situation, analyser les données et, à la mi-octobre, avoir une position «claire» sur la question.

En ce qui concerne la peste de ravageur des lézards de maïs, qui a causé des dommages considérables aux plantes de maïs au début de la croissance, Gilberto Silva a déclaré que son ministère a agi immédiatement et a demandé l’aide de la FAO qui a apporté une mission technique qui a aidé le pays à identifier des mesures à court, moyen et long terme pour lutter contre le ravageur.

DR/FP/AST
Inforpress